Technicien

Le premier assistant réalisateur

Le premier assistant réalisateur
Posted: 1 mars 2012 à 23 h 04 min   /   by   /   comments (8)

Bonjour, aujourd’hui j’accueille Ludovic sur le blog. Il nous fait le plaisir de partager un article sur l’assistant réalisateur, métier auquel il a été formé pendant 2 ans à l’ESEC (Ecole Supérieures d’Etudes Cinématographiques).

Souvent, dans les milieux non-initiés au cinéma, on considère l’assistant réalisateur comme un « super- stagiaire » qui apprend le métier de réalisateur. Il est vrai que beaucoup de metteurs en scène ont commencé comme assistants. Costa-Gavras en est le parfait exemple. Il faut dire aussi que de nombreux assistants choisissent cette carrière. C’est un travail passionnant mais surtout très ingrat.

La mission première de l’assistant mise en scène est d’assister le réalisateur et non le film. La nuance est très importante car la relation entre un metteur en scène et son assistant est la clé d’une réussite ou d’un échec. Il faut établir une relation de confiance entre les deux. L’assistant met tout en place pour que le réalisateur s’occupe exclusivement de sa mise en scène.

En préparation du tournage, le premier assistant réalisateur établit le plan de travail

Le plan de travail est l’outil essentiel pour la réalisation d’un film. Il s’agit du calendrier de tournage (les séquences que l’équipe tournera chaque jour). Il est organisé selon différentes contraintes :

  • moyens de la production (budget, nombre de jours/de semaines de tournage, etc.) ;
  • souhaits du réalisateur ;
  • disponibilités des comédiens ;
  • disponibilités et écarts géographiques des décors ;
  • etc.

Pour construire le plan de travail et assurer le bon déroulement du tournage, le premier assistant réalisateur doit faire, à partir du scénario, le dépouillement. Il s’agit de reporter sur une seule page tous les éléments nécessaires à la réalisation d’une séquence (décors, effet (jour/nuit), le résumé, le minutage, les personnages présents, les accessoires, etc.). Ce document lui permet d’établir plusieurs listes qu’il transmet aux chefs de poste :

  • liste des rôles ;
  • liste figuration ;
  • liste des décors pour les repérages, la régie et la décoration ;
  • liste des costumes ;
  • liste des accessoires ;
  • liste des véhicules ;
  • etc.

L’assistant réalisateur reporte, plus tard, toutes ces informations sur la feuille de service qui est l’élément essentiel du tournage. Cette feuille est donnée à toute l’équipe la veille du jour de tournage concerné. C’est un moyen d’assurer que rien n’a été oublié. On y trouve les horaires, la possibilité des heures supplémentaires, les pick-up (les reprises de plan, en français) et les rendez-vous. Gardez-la bien précieusement sur un tournage, cela prouve que vous y étiez en cas d’accident !

Sur le plateau, le premier assistant réalisateur doit veiller au bon déroulement du tournage et à respecter les horaires prévus sur le plan de travail. Il donne le rythme du tournage. Si des séquences ont été oubliées ou non tournées faute de temps, c’est sa responsabilité. Sur un court-métrage bénévole ou étudiant, l’équipe s’intéresse avant tout au résultat. Si le tournage doit avancer à un bon rythme, on peut dépasser les horaires sans trop de pression et s’attacher à la qualité du film.

A partir du moment où les techniciens sont payés, il ne faut pas abuser des heures supplémentaires qui s’ajoutent au coût du film. Ainsi, le premier assistant doit veiller à ce que tout se passe bien, prévoir les problèmes et les régler avant qu’ils ne se posent. Il faut tout anticiper !

Le premier assistant s’occupe aussi de la figuration. C’est lui qui met au point les déplacements en arrière-plan. Parfois, il arrive que le réalisateur s’en occupe mais tout dépend de la relation de confiance entre les deux. Dans certains cas (film à grand budget, par exemple), il arrive que le premier assistant devienne le réalisateur deuxième équipe.

Quelques conseils pour un futur premier assistant :

  • Pour réaliser le plan de travail, il existe une règle d’or : le nombre de minutes utiles tournées par jour. Le premier assistant réalisateur minute le film à partir du scénario.
    • Pour un long métrage : on tourne entre 2 minutes et 2 minutes et demi par jour
    • Pour un téléfilm : on tourne entre 3 à 6 minutes par jour
    • Pour un court-métrage : on tourne entre 1 minute et demi à 3 minutes par jour
  • Pour un long métrage : on tourne entre 2 minutes et 2 minutes et demi par jour.

  • Pour un téléfilm : on tourne entre 3 à 6 minutes par jour.

  • Pour un court-métrage : on tourne entre 1 minute et demi à 3 minutes par jour.

  • Lisez plusieurs fois le scénario : une pour le plaisir, deux ou trois fois en plus pour être sur de ne rien oublier.

  • Comprenez bien les desideratas du réalisateur et voyez s’ils sont faisables. Il arrive qu’un réalisateur ait des souhaits impossibles à mettre en oeuvre à votre niveau. N’hésitez alors pas à proposer des solutions abordables. En fonction de la relation que vous avez avec le réalisateur, n’hésitez pas à lire le découpage et à en discuter avec lui. Pour garder un bon rythme et gérer le temps de tournage, il faut parfois regrouper des axes ou des plans de caméra.
  • Anticipez tous les problèmes en préparation et sur le tournage : en parallèle ce qui peut prendre du temps et ce qui peut aller vite
  • Soyez attentifs à tout ce qui se passe sur le tournage : les discussions, les questions, les mouvements de l’équipe, etc.

Il existe plusieurs méthodes de faire tenir le rythme.
Certains crient tout le temps : ils sont souvent en opposition avec l’équipe. D’autres sont plus conciliants et se font entendre quand il y a de grosses pertes de temps.
Il faut avant tout comprendre la dynamique de l’équipe.

Si vous avez la moindre question à poser, ou s’il y a des notions ou des points que vous aimeriez que je développe, n’hésitez pas.

Ludovic

Le partage c'est la vie ! ;)

Recherches en lien à l'article

  • comment devenir assistant réalisateur
  • cinema tournage recherche assistant realisateur
  • premier assistant realisateur
  • ludovic debord figurant
  • estimer temps de tournage cinéma

Comments (8)

write a comment

Name E-mail Website Comment

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

  • 17 mars 2012 à 11 h 57 min Sam

    Merci Beaucoup pour cette article sur le premier assistant réal . C’est un métier qui m’attire et je pense sérieusement à m’orienter vers ce dernier

    Reply
  • 1 mai 2013 à 13 h 25 min Léa

    Un article sur la scripte? Et des connaissances sur le CLCF? Conseils..?
    Merci d’avance, L.

    Reply
  • 5 décembre 2013 à 8 h 38 min nicolas

    salut je souhaiterai devenir assistant réalisateur j’aimerai savoir vers qu’el réseaux me diriger pour trouver un emploie dans se milieu
    je te remercie d’avance

    Reply
  • 14 décembre 2013 à 0 h 40 min Carl

    mec ton site déboite la grand-mère de tous les soldats d’avant guerre! J’ai pas eu le temps de tout lire mais je m’y mets demain. en tout cas merci!

    Reply
  • 16 décembre 2013 à 17 h 37 min Monty

    C’est bien beau, mais rien sur le réseau ni comment séduire des réalisateurs, producteurs pour ce faire des contacts, dommage.

    Reply
  • 21 février 2014 à 20 h 48 min Aurélien

    Assistant Réa… Un boulot monstre, généralement sous estimé, mais ô combien passionnant. Le choix d’un assistant réa et sa collaboration avec le réalisateur est essentiel pour le bon déroulement d’un film.

    Reply
  • 21 mai 2014 à 11 h 25 min Aubin

    Salut Romain!
    Merci pour cet article, sinon je voudrais avoir un éclaircissement sur la durée du tournage par jour. Je suis un débutant, et parlant d’une minute à six minutes de tournage par jour me parait insuffisant. Puis-je avoir plus de details sur la gestion de ces minutes de tournage par jours? Merci.

    Reply
  • 17 juillet 2015 à 8 h 59 min apprentice plumber jobs

    The task setting may differ. Plumbers used by companies
    could possibly do the job traditional time, in contrast to
    individuals applied with structure web-sites could possibly deal with overtime to finish the venture.

    Plumbers who will be self-employed – with regards to 11 percentage with the 386, 900 plumbers doing work in 2012 –
    possess the freedom to view their unique schedules.
    Many plumbers function overdue times in addition to weekends within an on-call ability must an urgent situation come up.

    Modest on-the-job injuries do come about – commonly slides in addition to is
    catagorized, according to Kellett – and also
    faltering to help keep in shape might lead to unwanted injury.

    On the list of advantages of owned by some sort of union can be which it prepares users to
    work as safely and securely as it can be inside so what can end
    up being dangerous circumstances. “Blue-collar work includes a status as well as perception of union thugs,
    or perhaps of which we’re a uneducated labourforce, although
    that’s not really reality, ” Kellett states. He or
    she draws attentions to the actual significant advantages associated with employed in domestic plumbing and also on the partnership.

    “We’re extremely pretty pleased we teach each of our [union] customers,
    ” he / she claims. “There’s not any out-of-pocket price tag for the personal to have apprenticeship teaching.
    Along with there’s an excellent wellness prepare contained in the pay out package, in addition to a beneficial pension plan on heading off.

    ”.

    Reply